Top Nav Breadcrumb - French0

À la poursuite de l’éducation

Students from the CIWA Club in Ghana 2 in the pursuit of happiness optimized

Des élèves du CIWA Club au Ghana

L’International Women’s Academy (IWA) est une organisation à but non lucratif, dont le siège social est situé à Jersey, dans les Îles Anglo-Normandes, visant à améliorer l’accès à l’éducation des jeunes filles. Elle œuvre à établir des relations durables entre ces élèves du monde entier, et ce, indépendamment de leur statut social. L’organisation compte actuellement une vingtaine de clubs sur le globe, notamment aux États-Unis, en Chine et au Kenya. Les fondateurs, M. Peter Le Masurier et Matthew Simmons, sont convaincus qu’en encourageant ces relations, les filles pourront non seulement s’entraider mais aider les autres. Jenna Jung, élève du Programme du diplôme de l’IB à la Yew Chung International School, à Shanghai, explique en quoi l’académie et cette forme d’apprentissage par le service l’ont aidée à donner un coup d’accélérateur à sa carrière.

J’ai connu l’IWA en 2013. J’étais à la recherche d’une activité qui contribuerait à mon développement personnel. Dès ma première rencontre avec l’organisation, j’ai su que j’avais trouvé un endroit différent. J’ai été inspirée par la façon dont des élèves du monde entier créaient des possibilités pour leurs pairs dans des zones défavorisées.

Des filles issues de tout horizon peuvent développer leurs compétences de direction ainsi que leurs talents d’entrepreneur et améliorer leur accès à l’éducation. Peu importe la pauvreté d’un club IWA ou son éloignement géographique, il est attendu que chaque fille partage la responsabilité d’aider les autres, que ce soit au niveau local, régional ou mondial : c’est l’un des aspects qui m’a le plus impressionnée.

Students from the CIWA Club in Ghana with computers from IWA YCISin the pursuit of happiness optimized

Des élèves du CIWA Club au Ghana avec des ordinateurs de l’IWA YCIS

J’ai ouvert un club dans mon établissement scolaire avec neuf autres élèves et suis immédiatement entrée en contact avec un autre club au Ghana (le CIWA). Mon club a commencé à réfléchir à des projets de collecte de fonds innovants, tout en se concentrant sur des événements qui permettraient aux élèves d’élargir leurs propres compétences. Nous avons par exemple organisé un spectacle d’artistes amateurs, ce qui nous a permis d’améliorer notre compréhension de la gestion des événements. Nous avons réussi à collecter près de 1 000 USD, que le CIWA a utilisés pour son nouveau laboratoire informatique. Tous les membres du club étaient extrêmement motivés car nous étions en relation avec de vraies personnes qui avaient besoin de notre aide.

Ensuite, l’année dernière, nous avons organisé un concours de création d’entreprise. Nous avons demandé à des groupes de quatre ou cinq élèves de la 7à la 9e année de présenter un concept d’affaires. Chaque groupe a reçu moins de 20 USD pour démarrer et devait produire une feuille de travail détaillant les bénéfices et les pertes de leur affaire. Ensemble, grâce à un éventail de concepts d’affaires, nous avons réuni 4 000 USD pour l’établissement scolaire ghanéen. Par la même occasion, les élèves qui ont participé ont pu se faire une idée de la façon dont on gère une affaire.

La réussite des activités de notre club m’a value d’être nommée au rôle de Student Creative Director (directrice artistique des élèves) à l’IWA en 2014. Ce poste a été d’une grande importance pour moi : il m’a permis de réfléchir aux besoins des clubs pour prospérer et de mettre en exergue les compétences dont j’aurai besoin à l’avenir. J’ai également encouragé d’autres élèves à présenter leurs talents, à surprendre les autres et parfois même à se surprendre eux-mêmes.

En ma qualité de Student Creative Director, j’ai eu l’occasion extraordinaire de promouvoir l’IWA à la conférence Association of State Girls’ Schools (ASGS) organisée à Londres. Cette importante conférence annuelle fournit aux directeurs d’établissement de filles une tribune pour aborder les problèmes qu’ils rencontrent. J’étais la seule élève présente. Au début, j’étais stressée mais grâce au mentorat et à la formation fournis par l’IWA, j’ai réussi à faire mon discours et j’ai reçu des commentaires positifs de nombreux enseignants. À la suite de cette conférence, deux nouveaux clubs se sont ouverts au Royaume-Uni.

Jenna Jung at the ASGS Conference in the pursuit of happiness optimized

Jenna Jung à la conférence ASGS

Pour moi, la philosophie de l’IWA est cohérente avec celle de l’IB. L’IWA, en encourageant ses membres à explorer différentes méthodes pour résoudre des problèmes, les encourage à être des chercheurs. Nous devons également faire preuve d’ouverture d’esprit. En effet, en échangeant avec le club au Ghana, nous avons découvert comment les gens vivent dans une autre partie du monde, compris les problèmes qu’ils rencontrent et élargi notre perspective mondiale.

L’IWA m’a changée et m’a permis de mûrir de bien des façons. Lorsque je dois résoudre un problème, je pense à la façon dont ma solution peut profiter aux autres et non pas qu’à moi-même. Je suis fière de mes accomplissements. Il est parfois difficile de savoir comment changer le monde lorsque l’on voit l’étendue des tragédies humaines sur la planète, mais je crois que l’IWA m’a mise dans la bonne direction.

Toute personne souhaitant monter un club ou participer à l’IWA doit écrire à l’organisation à l’adresse information@iwa-education.com ou se rendre sur son site Web www.iwa-education.com (en anglais uniquement).