Top Nav Breadcrumb - French0

L’éducation comme moyen pour renforcer la paix au Moyen-Orient

IMG_30061-600x400 EMIS pic 2La Eastern Mediterranean International School, en Israël, rassemble des élèves d’origines diverses pour amener la paix et relever les défis mondiaux concrets. Le magazine IB World a voulu découvrir comment…

« L’éducation est l’arme la plus puissante dont nous disposons pour changer le monde », déclarait le charismatique dirigeant Nelson Mandela. Apprendre à se respecter, à se tolérer et à se comprendre mutuellement commence avec l’éducation.

La Eastern Mediterranean International School (EMIS), qui fait partie du campus et du village de la jeunesse de Hakfar Hayarok (« village vert » en hébreu) situé près de Tel Aviv, en Israël, fait partie des écoles du monde de l’IB qui aident les dirigeants de demain à favoriser des relations positives, qu’ils peuvent ensuite encourager dans leurs pays. Cet établissement scolaire propose le Programme du diplôme de l’IB à 140 élèves originaires de 40 pays différents.

Des élèves d’Israël et de Palestine apprennent ensemble et aident l’EMIS à remplir sa mission : « faire de l’éducation un facteur de paix et de développement durable au Moyen-Orient ».

Ces deux pays sont actuellement en conflit. Des milliers de personnes ont trouvé la mort, mais l’équipe de l’EMIS a pour objectif d’aider les élèves d’Israël et de Palestine à emprunter une voie menant à la résolution du conflit. « Une grande partie de nos élèves étant originaire du Moyen-Orient, nous les encourageons ainsi à nouer des liens. Les élèves palestiniens et israéliens apprennent à se connaître et à se respecter, et ils découvrent comment ils peuvent espérer vivre un jour en paix », déclare Oded Rose, fondateur et président de l’EMIS.

« La première valeur que nous leur inculquons est le « respect » », ajoute-t-il. « En se voyant accorder le même accès et les mêmes possibilités, nos élèves et notre personnel apprennent à s’écouter mutuellement dans un environnement neutre et se rendent compte que nous sommes tous des êtres humains. »

Élargir l’accès au Programme du diplôme

Presque tous les élèves de l’EMIS reçoivent une bourse partielle ou totale, financée par le ministère de l’Éducation israélien, des fondations et des donateurs privés. « Notre philosophie repose sur l’idée qu’une bonne éducation devrait être accessible à tous, en se fondant sur le mérite et non sur les revenus de la famille des élèves », indique M. Rose. « Par ailleurs, nous souhaitons que la diversité soit à la fois sociale et économique. Nous voulons pouvoir accueillir des élèves issus de familles de réfugiées et d’autres groupes défavorisés. »

L’expérience personnelle de M. Rose a servi d’assise à l’élaboration du concept de l’EMIS. Originaire d’Israël, M. Rose a fréquenté le Pearson College UWC au Canada et obtenu le Programme du diplôme. Il a lui-même bénéficié d’une bourse d’études complète et, tout comme le Pearson College, son établissement scolaire rassemble une grande diversité d’élèves venant des quatre coins du globe pour amener la paix et relever les défis mondiaux concrets.

Cette idée audacieuse lui a valu des réactions négatives de quelques personnes appartenant à des communautés plus traditionnelles. Cependant, fidèles à l’esprit de l’IB, les élèves et leurs parents acceptent de prendre ce risque et demeurent déterminés : « Ils sont courageux et croient en la mission de notre établissement scolaire et dans la qualité de l’éducation que nous proposons grâce à l’IB et à notre programme parascolaire », confie M. Rose.

Bio-class-manu1-600x400 - EMIS pic 1Un établissement qui vise le changement

Tous les élèves de première année du Programme du diplôme s’engagent dans un programme sur trois années intitulé ESP (Entrepreneurial leadership, Sustainability, Peace [direction entrepreneuriale, développement durable, paix]), lancé cette année pour promouvoir davantage la compréhension et un avenir pacifique.

Ce programme est intégré au CAS (créativité, activité, service) et comporte trois parties : une série de conférences et d’ateliers enseignant l’entrepreneuriat, le développement durable ainsi que la paix et la résolution de conflits ; des projets d’élèves dans lesquels ceux-ci appliquent ce qu’ils ont appris au cours de la première année ; et un travail bénévole. Il aura lieu à l’issue du Programme du diplôme et les élèves sont invités à prendre une année de congé pour mettre en œuvre leurs nouvelles connaissances et expériences.

« Plus tard, nous espérons en faire une partie intégrante du programme de l’EMIS et permettre ainsi à tous nos élèves de prendre une année de congé avant d’entrer dans l’enseignement supérieur ou de chosir une autre voie », explique M. Rose. « Nous pensons qu’il s’agit là d’un aspect important de ce qui fait de l’EMIS un « établissement du changement ». »

L’EMIS encourage les élèves arabes à apprendre l’hébreu, et inversement, comme autre moyen de nouer des liens entre les peuples. Le club hébreu se réunit pendant deux heures une fois par semaine et est dirigé par le directeur Tamar Haviv, tandis que le club arabe fonctionne en parallèle des cours d’arabe ab initio du Programme du diplôme et est organisé par des élèves arabophones. Ces deux clubs sont des lieux de rencontre sociale où les élèves peuvent pratiquer les langues et discuter de politique.

Plans d’avenir

Rose a des plans ambitieux pour l’avenir, par exemple accroître la capacité d’accueil de l’EMIS jusqu’à 220 élèves d’ici deux ans et agrandir l’établissement pour accueillir les élèves supplémentaires. Il prévoit également ouvrir un second établissement scolaire similaire à l’EMIS, qui sera situé au cœur de la région du Triangle, une communauté majoritairement arabe près de la Palestine. Cet établissement se concentrera sur la culture et la communauté arabes et entretiendra des liens étroits avec des établissements d’enseignement supérieur situés en Palestine.

De quelle manière votre école du monde de l’IB contribue-t-elle à la paix mondiale ? Racontez-nous votre expérience par courriel à l’adresse editor@ibo.org.