Top Nav Breadcrumb - French0

L’association d’idées au service de solutions pratiques

Nous avons invité des diplômés du Programme du diplôme de l’IB à nous livrer une réflexion sur leur vie et sur leurs études. Oliver Page a obtenu son diplôme à la St. Stephen’s School, en Italie.  Vous faites partie des diplômés de l’IB ? Découvrez-en davantage sur le réseau des anciens élèves de l’IB en consultant le site de l’IB.

Oliver Page, diplômé du Programme du diplôme, a lancé sa première entreprise, NutKase, à l’âge de 17 ans. Aujourd’hui, c’est une affaire en plein essor qui propose des housses de protection pour tablettes et ordinateurs portables à des établissements d’enseignement. (Image reproduite avec l’aimable autorisation d’Oliver Page)

Par Oliver Page

J’ai su que j’avais vocation à devenir entrepreneur la première fois où j’ai réussi à résoudre un problème du monde réel à l’aide d’une idée créative. À l’époque, j’étais encore sur les bancs de l’école.  J’ai lancé ma première entreprise, NutKase, à l’âge de 17 ans. En septembre 2015, j’ai cofondé ma deuxième entreprise, ici à Rome, sous le nom de Scooterino. Il s’agit de la première solution de partage de trajets en scooter inventée en Europe.

Élève, je me suis rapidement rendu compte que j’étais un apprenant visuel et que les méthodes d’enseignement traditionnelles ne fonctionnaient pas sur moi.  Tout au long du premier cycle du secondaire et de la première partie du deuxième cycle, j’ai lutté pour m’adapter au format des cours. Tout a changé au début de ma première année du Programme du diplôme, lorsque j’ai découvert le concept de carte heuristique. Cette technique d’amélioration de la mémoire part du principe qu’une idée de départ permet à d’autres idées de surgir, de se répandre et de se multiplier, et que chacune de ces idées donnera ensuite naissance à des idées supplémentaires.

Le concept de carte heuristique met de côté la méthode traditionnelle de la prise de note rébarbative et de la rédaction de comptes rendus au profit d’un processus visuel visant à rassembler, analyser et mémoriser des données. Il nous aide à construire une image intuitive d’un processus tout entier. Tony Buzan, l’inventeur de la carte heuristique, a ainsi expliqué : « Limiter et confiner notre réflexion à des notes soignées, c’est nuire à notre inventivité et à notre créativité naturelles. »

J’ai appris à analyser des situations, à les décomposer pour en révéler les messages essentiels et à relier des idées pour élaborer des solutions pratiques.

J’ai eu la chance d’avoir des parents qui ont su apprécier l’utilité de ce nouvel outil et qui m’ont permis de suivre un cours intensif sur la création de cartes heuristiques. J’y ai appris à améliorer ma mémoire grâce à l’élaboration d’images et d’histoires créatives.  Cela a complètement changé ma vie en tant qu’élève de l’IB.  J’ai découvert ces techniques il y a presque dix ans maintenant et je continue de les utiliser encore aujourd’hui.

Les cours de théorie de la connaissance (TdC) et d’économie de la St. Stephen’s School m’ont mis au défi de développer de meilleures méthodes pour filtrer les informations. J’ai appris à analyser des situations, à les décomposer pour en révéler les messages essentiels et à relier des idées pour élaborer des solutions pratiques. Le développement de ces compétences précieuses a été la base de mon expérience du Programme du diplôme.

J’avais également le désir profond de faire entendre ma voix aux autres élèves. Mon expérience du programme créativité, activité, service (CAS) m’a servi à développer mes compétences de prise de parole en public. Être capable de m’exprimer de différentes façons et dans plus d’une langue avec assurance et créativité est, pour moi, le meilleur enseignement du Programme du diplôme. Aujourd’hui, à la tête de deux jeunes entreprises, c’est une qualité indispensable pour réagir rapidement et avec assurance lorsque je suis sous pression.

J’ai toujours eu la tête pleine d’idées de conception. Scooterino s’inscrit dans le cadre de la communauté de partage. Vu les conditions de circulation à Rome, la Ville éternelle s’est imposée comme l’endroit idéal pour lancer cette nouvelle initiative !  Nous venons de clore un nouveau cycle de financement qui va nous aider à implanter Scooterino dans toute l’Italie. Je consacre mon temps à diriger mes deux équipes, qui partagent les mêmes bureaux.

Dans le cadre de NutKase, je crée des partenariats avec des établissements scolaires et des entreprises dans le monde entier pour les équiper de housses de protection d’excellente qualité pour iPad et MacBook. Dans le secteur de l’enseignement, nous aidons les directeurs des TI des établissements à mettre en place leurs projets numériques sur tablette ou ordinateur portable. Notre mission est d’aider de jeunes établissements à suivre le rythme des nouvelles technologies et à leur proposer des conseils pour gagner du temps et économiser des ressources lors de l’adoption de nouveaux appareils.  Lorsque je repense à mon parcours, je suis extrêmement fier d’avoir réussi à transformer un simple concept en une marque à part entière.


Oliver Page a suivi le Programme du diplôme à la St. Stephen’s School, à Rome, en Italie.  Pour en savoir plus, vous pouvez visionner ses conférences TEDx (en anglais uniquement), dans lesquelles il s’exprime sur les obstacles qu’il a rencontrés avec sa première entreprise à Rome ou encore sur la façon de se promouvoir de façon originale et l’importance de développer des relations authentiques à une époque de réseautage social intense.

Vous avez une histoire formidable à partager ? N’hésitez pas à nous envoyer un courriel à alumni.relations@ibo.org.