Top Nav Breadcrumb - French0

Un élève s’exprime à la COP22

Camil Chaari, jeune entrepreneur social, a discuté de son projet de recyclage électronique lors d’une conférence sur les changements climatiques. Il a économisé près de 5 500 kg d’émissions de CO2 à ce jour.

Chaque année, des milliers de participants de près de 200 pays se réunissent à l’occasion de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, organisée dans le cadre de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Cette année, Camil Chaari a pris part à la rencontre.

La conférence est la réunion formelle des parties au CCNUCC, également connue comme la Conférence des Parties (COP).

Camil Chaari, un élève du Programme du diplôme de la Rabat American School, au Maroc, a été invité à s’exprimer sur son projet de recyclage électronique lors de la COP22 organisée dans son pays.

Le projet de recyclage électronique du jeune homme, officiellement fondé en 2015 grâce à un partenariat avec deux entreprises locales, propose des solutions de recyclage pour les déchets électroniques.

L’élève de l’IB a ouvert un centre de recyclage électronique dans son garage et, à ce jour, a récolté et recyclé plus de six tonnesde déchets électroniques, ce qui représente environ 5 500 kg d’émissions de CO2. Il a travaillé avec 40 partenaires pendant sa mission, dont les ambassades canadienne et française. Son action a également eu une incidence dans tout le pays, étant donné que le recyclage a augmenté dans les établissements scolaires dans d’autres villes du Maroc.

« Mon projet de recyclage électronique vise à réduire les émissions de carbone, promeut le recyclage des déchets électroniques et informe les jeunes sur les effets négatifs des déchets électroniques sur notre environnement et sur la meilleure façon de les traiter », a expliqué le jeune homme.

L’idée de ce projet lui est venue durant des vacances en France. Il était émerveillé de voir que les Français déposaient leurs déchets électroniques dans des conteneurs de recyclage placés dans les supermarchés. « C’était une toute nouvelle idée pour moi et je pensais pouvoir la mettre en pratique au Maroc », a-t-il ajouté.

Il nous a dit avoir développé des compétences utiles tout au long de la vie depuis le début du projet. « Tout est possible avec un peu de détermination, et j’ai beaucoup appris sur l’organisation, la créativité, la confiance et la patience. »

Grâce à ses actions, Camil Chaari est devenu l’un des éclaireurs du projet UNESCO Green Citizens. Il prévoit de poursuivre sa mission et organisera des ateliers destinés à des élèves de tout âge afin de discuter du recyclage électronique.

« Je suis convaincu que le respect de notre planète n’est pas un choix mais une obligation, a-t-il conclu. Il est temps d’agir et je vais continuer de prendre part au changement. » 

Ce billet fait partie de notre toute nouvelle série d’articles extraits du magazine IB World qui retracent les formidables initiatives entreprises par des élèves et des professionnels de l’éducation de l’IB du monde entier. Vous pouvez suivre ces articles sur Twitter via le compte @IBWorldmag ou le mot clé #IBcommunitystories (en anglais uniquement). Racontez-nous vos histoires et vos expériences par courriel à l’adresse editor@ibo.org.