Top Nav Breadcrumb - French0

La « journée en rose » ou comment faire une force de la douleur

Les élèves d’un établissement de garçons en Australie luttent de façon originale contre le cancer du sein.

La « journée en rose » a vu le jour en 2012 à la Canberra Grammar School, en Australie, afin de sensibiliser le public au cancer du sein, après que cette terrible maladie, responsable du décès de 522 000 femmes dans le monde cette année-là, a coûté la vie à la mère d’Harrison, un élève de l’établissement.

En juin 2013, tous les élèves du deuxième cycle du secondaire ont porté des chaussettes roses. Depuis, ils portent chaque année un vêtement différent, toujours de couleur rose. Ils ont ainsi porté un bonnet et une cravate roses.

En 2016, la journée en rose est devenue un événement à l’échelle de l’établissement et tous les élèves, les membres du personnel et certains parents ont porté une écharpe rose.

Miguel, un élève du Programme du diplôme de l’IB a mené cette initiative dans le cadre de son projet CAS (créativité, activité, service), après avoir lui aussi perdu sa mère d’un cancer du sein. « Ma mère a toujours occupé une place à part dans mon cœur, a déclaré le jeune homme. Lorsqu’elle est décédée d’un cancer du sein l’année dernière, j’ai cru que mon monde allait s’écrouler. Monter ce projet m’a rendu plus fort, car il m’a demandé d’être capable de parler de ma mère devant une assemblée, ce qui m’a aidé à me délester un peu du poids de cette horrible maladie. »

Les élèves participant au projet ont contacté des entreprises internationales pour se procurer les écharpes roses. Ils les ont vendues 10 AUD chacune et ont ainsi recueilli 11 000 AUD pour la fondation australienne de lutte contre le cancer du sein. Ils ont également créé et organisé des réunions afin de sensibiliser le public.

Selon Caite Khan, la coordonnatrice du programme CAS de l’établissement, ce projet a constitué une formidable occasion d’apprentissage. Les élèves ont découvert l’importance du travail d’équipe et de communiquer sans cesse entre eux et avec les membres de l’administration.

« Les garçons ont oublié de prendre en compte les taxes à l’importation, si bien que la marchandise était bloquée à l’aéroport de Canberra. Ils ne pouvaient pas la récupérer sans payer ces taxes. Lorsque la direction de l’aéroport a découvert que les écharpes serviraient à lutter contre le cancer du sein, elle a fait don aux élèves de l’argent nécessaire pour couvrir les taxes. Ceux-ci ont ensuite dû s’atteler à un autre défi de taille : organiser le transport des 2 000 écharpes depuis l’aéroport. »

En 2017, c’est Harrison qui dirigera la journée en rose, avec Emman, le frère de Miguel. Les deux garçons doivent encore décider du thème de cette année. En attendant, les élèves organisent l’installation de statues de flamants roses dans les principales cours de l’établissement. En Australie, ces oiseaux sont souvent utilisés pour représenter le cancer du sein. Pendant la journée en rose, les familles auront l’occasion de sponsoriser un flamant à la mémoire d’un proche.

Ce billet fait partie de notre série d’articles extraits du magazine IB World qui retracent les formidables initiatives entreprises par des élèves et des professionnels de l’éducation de l’IB du monde entier. Vous pouvez suivre ces articles sur Twitter via le compte @IBWorldmag ou le mot clé #IBcommunitystories (en anglais uniquement). Racontez-nous vos histoires et vos expériences par courriel à l’adresse editor@ibo.org.