Top Nav Breadcrumb - French0

Une campagne pour sauver la vie marine

Des élèves prennent position contre le plastique et exhortent leur établissement à le recycler, à moins l’utiliser et à le réutiliser.

Chaque mille carré des océans contient environ 46 000 morceaux de plastique. En conséquence de cela, 100 000 créatures marines meurent chaque année enchevêtrées dans du plastique, selon les statistiques (en anglais uniquement). En outre, les animaux marins mangent fréquemment par erreur des déchets laissés sur les plages, ce qui est nocif pour eux.

Après avoir assisté à une présentation donnée par Plastic Free Seas, une organisation à but non lucratif visant à réduire la quantité de plastique dans nos océans, des élèves du Programme primaire (PP) de la Kowloon Junior School, à Hong Kong, sont immédiatement passés à l’action.

Ils ont découvert le principe des cinq « R », à savoir refuser, réduire, recycler, réparer et réutiliser, et créé des affiches afin d’exhorter le public à réutiliser des sacs à provisions en tissu, à ne pas utiliser de pailles en plastique et à recycler le plastique au lieu de le jeter. Ces affiches ont été exposées autour de leur établissement et sur le site Web de Plastic Free Seas, où des personnes du monde entier ont pu les voir.

Les élèves ont également récupéré les pots en plastique que la cafétéria utilise pour leur servir des fruits, les ont décorés et les ont transformés en pots de fleurs qu’ils ont vendus aux autres élèves. Ils ont utilisé les fonds récoltés pour participer à une initiative de nettoyage des plages organisée par Plastic Free Seas.

Les élèves ont acquis un éventail de compétences, selon Jessica Austin, enseignante du PP : « L’idée maîtresse de l’unité était : “Les choix des gens peuvent aider la Terre ou lui nuire.” Ils ont développé des compétences d’autogestion et de pensée et ont une meilleure compréhension de ce que constitue un choix éclairé.

Ils se sont posé des questions qui les ont menés à effectuer une recherche autonome en utilisant une myriade de sources. Ils ont utilisé des méthodes de recueil de données pour classer, recueillir, organiser, interpréter et analyser les actions qui aideraient au mieux la planète et ont réuni des informations spécifiques pour soutenir leurs conclusions. »

« Faire des choix éclairés est la chose la plus importante que j’ai apprise, car il est important de toujours se montrer sensé et informé, nous a confié Colin, un élève du PP. Ces qualités nous aideront à faire des choses positives, étant donné que nous connaîtrons de nombreuses façons de contribuer à sauver la planète. »

« Je sais que nous avons besoin d’un grand nombre de matériaux dans la vie, mais nous devrions refuser la plupart d’entre eux et n’utiliser que les matériaux qu’il est possible de réutiliser », a ajouté un autre élève, Jason.

Les élèves continuent d’agir. Ils ont fabriqué leurs propres boîtes de recyclage pour leur salle de classe qu’ils vident quotidiennement et ont créé davantage d’affiches afin de rappeler aux élèves d’éteindre les lumières et de fermer les robinets pour aider l’environnement.

Ce billet fait partie de notre série d’articles extraits du magazine IB World qui retracent les formidables initiatives entreprises par des élèves et des professionnels de l’éducation de l’IB du monde entier. Vous pouvez suivre ces articles sur Twitter via le compte @IBWorldmag ou le mot clé #IBcommunitystories (en anglais uniquement). Racontez-nous vos histoires et vos expériences par courriel à l’adresse editor@ibo.org.