Top Nav Breadcrumb - French0

Quatre secrets sur les examens de l’IB

Nous avons invité des diplômés du Programme du diplôme à réfléchir sur la vie après l’IB et à nous proposer des perspectives sur des sujets de leur choix. Irene Sánchez Brualla, ancienne élève de l’IB, fait partie des auteurs de cette année.

Par Irene Sánchez Brualla

Les résultats des examens du Programme du diplôme viennent de tomber et vous les avez sûrement attendus avec impatience si vous devez obtenir votre diplôme de l’IB cette année. Maintenant que vous les avez reçus, ne perdez pas de vue les points suivants.

“Quien hace lo que puede, no está obligado a más”

C’est une expression espagnole que l’on peut traduire de la façon suivante : « Celui qui fait ce qu’il peut ne peut se voir obligé de donner plus. » Je pense que cette expression permet de remettre en perspective les moments où nous subissons la pression de devoir être très performants. Elle nous rappelle que certaines choses sont impossibles à réaliser, et que ni vous ni personne ne pouvez vous demander de le faire. Au début des examens, nous devons faire de notre mieux avec les moyens et les connaissances dont nous disposons à ce moment-là. Si vous y arrivez, vous pouvez être content(e) de vous. Lorsque vous regardez vos notes de l’IB, soyez fier(e) de vous et conscient(e) du fait que vous avez fait de votre mieux.
Irene Sanchez - 250

Vous êtes pratiquement invincible maintenant

Du moins dans votre tête ! Vous êtes libéré des cours et des examens, vous avez appris de nouvelles choses (sur vos matières et sur vous-même) et vous avez obtenu vos résultats. Inutile de faire une fixation sur ce que vous auriez pu mieux faire. La perfection n’existe pas. Vous avez quelques mois seulement pour vous détendre et ne pas penser aux études, aux examens ou aux notes. Il est fort probable que vous ayez besoin de cette pause, même si vous n’en êtes pas conscient(e).

Il me semble important d’insister sur ce point. L’inquiétude peut déformer la réalité. Or, cela peut se révéler contreproductif si vous devez accomplir d’autres tâches qui requièrent votre attention immédiate après avoir reçu vos examens de l’IB.

Vous êtes sur le point de passer l’été le plus insouciant de votre vie

Vous avez accompli votre mission, vous avez fait du bon travail et maintenant, vous passez à la prochaine étape de votre vie. Que vous entriez à l’université ou que vous entrepreniez autre chose, cela implique généralement un changement important, auquel vous ne pouvez vous préparer tant que vous n’êtes pas sur place. Il n’y a rien que vous puissiez faire pour le moment, donc inutile de stresser. Vous aurez le temps d’évaluer votre nouvelle situation lorsque vous y serez. Appréciez cet été du mieux que vous le pouvez.

Vous êtes sur le point de passer l’été le plus insouciant de votre vie

J’aimerais ajouter un dernier point qui n’a certainement rien d’un secret : le fait de partager des expériences difficiles crée des liens forts entre les gens et vous vous êtes sûrement fait quelques bons amis pendant le Programme du diplôme. Cela n’a peut-être pas de rapport direct avec les examens en soi, mais je suis sûre que ces amis peuvent vous apporter un soutien formidable pendant et après la période des examens. Je pense qu’il est important de se souvenir de ces amitiés et de les considérer comme un élément positif du Programme du diplôme de l’IB.

Vous pouvez également garder contact avec la communauté de l’IB en rejoignant le réseau des anciens élèves de l’IB. Continuez d’être actif/active et de vous impliquer. Non seulement vous ferez de super rencontres, mais vous pourrez avoir accès à des occasions passionnantes, comme écrire pour le blog !


Irene Sánchez Brualla a obtenu le diplôme de l’IB en 2009 à l’ I.E.S. Santa Clara de Santander, en Espagne. Elle a obtenu un diplôme de premier cycle en sciences biomédicales à l’Universitat Autònoma de Barcelone (Espagne) et prépare actuellement un doctorat dans le cadre d’un programme conjoint entre l’Universitat Autònoma de Barcelone et l’Université d’Aix-Marseille (France). Lorsqu’elle ne travaille pas et ne publie pas de billets de blog sur les sciences ou la politique, elle aime étudier le monde complexe qui nous entoure, apprendre des langues (à présent le russe), regarder des films d’aventure, nager et courir.