Top Nav Breadcrumb - French0

L’application Web d’un élève met en relation les ONG et les personnes désireuses de faire des dons


Sidharth Ramanan a créé « l’Uber des donateurs » avec sa plateforme numérique Donate Now

« Quand on veut, on peut », selon l’expression consacrée, mais rapprocher les organisations sollicitant des dons spécifiques avec les personnes désireuses d’aider peut constituer un défi logistique. Cependant, la plateforme numérique créée par Sidharth Ramanan, ancien élève du Programme du diplôme à Bangalore en Inde, suggère que de nos jours, « quand on veut, il y a une application Web ».

Donate Now, une application Web innovante et multiplateforme créée par Sidharth et lancée en octobre 2017, vise à rapprocher les ONG indiennes des donateurs de façon « directe, intuitive, transparente et vérifiable ». [/vc_column_text][/vc_column]

[/vc_row]

Elle a été développée « comme une mission personnelle » pour aider sa ville, précise l’ancien élève de l’établissement Indus International School et à ce titre, a fait l’objet de son projet créativité, activité, service (CAS).

« J’ai réalisé que de nombreux foyers, y compris le mien, accumulaient une multitude d’objets qu’ils n’utilisaient pas, et j’ai pensé qu’au lieu de les laisser s’entasser et prendre la poussière, il était possible d’en faire un meilleur usage en les donnant à des ONG qui travaillent avec des enfants défavorisés », explique-t-il.

« En Inde, un grand nombre d’ONG ont des moyens limités pour acheter des objets comme des jeux, du mobilier, de la nourriture, des vêtements et de l’électronique. Il y a toujours de bons samaritains qui souhaitent donner des objets non utilisés, mais ces personnes de bonne volonté ne connaissent pas les besoins exacts de telle ou telle organisation. Lorsque j’ai compris qu’il n’existait aucune solution permettant aux ONG de créer facilement des campagnes pour recevoir des dons, j’ai voulu construire une plateforme facilitant la mise en relation des organisations avec leurs donateurs. »

Donate Now, pilotée avec trois ONG – Snehasadan Boys HomeCheshire Homes India, et Sri Rakum School for the Blind – recense maintenant 109 donateurs et 20 ONG. L’objectif clé, précise Sidharth, était de s’assurer que les donateurs « constatent l’impact de leur générosité, afin de vaincre l’inertie quand il est question de faire un don ». Les donateurs peuvent consulter les références des ONG, suivre les progrès d’une campagne de collecte de fonds sur l’application Web, et regarder les photos et les vidéos démontrant le bon usage des dons. La réponse à ce qu’il décrit comme « l’Uber des donateurs » a été extrêmement positive.

Son établissement scolaire, dit-il, a joué un rôle moteur dans la mise en place de Donate Now. « Ils m’ont aidé à promouvoir l’application Web au sein de l’établissement, et leurs encouragements répétés m’ont donné confiance pour mener cette mission tout en continuant mes études… bref, tout s’est bien passé, et j’ai obtenu une note finale plutôt satisfaisante de 42/45 à mes examens de l’IB. »

Sidharth, que estudiará ingeniería informática en la Universidad de California, en Los Ángeles, planea buscar un socio comercial que le ayude con las operaciones, la logística y el marketing digital de Donate Now.

Alors que ses intérêts premiers résident dans les domaines de l’intelligence artificielle, de l’apprentissage automatique et de la science des données, il dit s’être découvert une passion pour le développement d’applications Web grâce à Donate Now.

Par ailleurs, comme l’explique Sidharth, ce projet lui a donné non seulement une expérience technique, mais aussi des compétences de pensée entreprenariale et la possibilité d’aider sa communauté. Il ajoute : « Le projet Donate Now m’a permis de mieux me connaître et de comprendre que j’aimerais créer de nouvelles technologies pour innover et faire avancer la société en profondeur. »

Sidharth Ramanan affirme que le projet de création de Donate Now était en adéquation avec les qualités suivantes du profil de l’apprenant :

Audacieux

« Ce projet qui a exigé un fort engagement de ma part aurait pu mettre en péril mes études, surtout dans un cursus rigoureux comme le Programme du diplôme (mais heureusement cela n’a pas été le cas, car j’ai bien géré mon temps qui était limité). J’ai appris la valeur de la prise de risque : elle peut parfois générer des retombées positives non négligeables comme elle peut mener à l’échec. »

Sensés

« La capacité à comprendre qu’il existe un problème persistant dans la société et à proposer une solution adaptée nécessite une pensée critique développée. »

Informés

« Je me suis amplement informé sur de nombreux sujets concernant le lancement d’une plateforme fondée sur l’initiative sociale : le savoir-faire technique requis pour la création d’une application Web multiplateforme, le lancement et le suivi d’un marché, ainsi que la compréhension des défis rencontrés à la fois par les ONG et les donateurs. »

Avez-vous entendu parler de l’opération #generationIB ?

Nous invitons les élèves des quatre programmes de l’IB à présenter leurs projets et leurs travaux (passés ou actuels) pour résoudre certains des plus grands défis de l’humanité et à les partager en ligne accompagnés du mot-clic #generationIB. Pour de plus amples informations (en anglais), rendez-vous sur la page https://www.ibo.org/fr/50years/this-is-generationib/.

,