Top Nav Breadcrumb - French0

Enseignements tirés de la mise en œuvre du Programme du diplôme dans les établissements publics d’Amérique latine

S’il a tout d’abord été mis en œuvre au sein d’établissements privés, le Programme du diplôme de l’IB a pris de l’ampleur pour s’établir également dans un nombre croissant d’établissements publics à l’échelle internationale. Cette forte croissance se remarque particulièrement en Amérique latine où certains pays ont fait appel à diverses approches uniques pour introduire le Programme du diplôme.

By Mia Jankosky et Emily VanderKamp

Nous avons récemment publié une étude qui explore ces modèles de mise en œuvre du programme à Buenos Aires (Argentine), au Costa Rica et au Pérou. Des chercheurs ont analysé l’impact et la mise en œuvre du Programme du diplôme dans ces trois pays et ont discuté des enseignements à tirer dans chaque cas.

Modèles de mise en œuvre

Dans les établissements publics du Costa Rica, le modèle de mise en œuvre du Programme du diplôme consiste en un partenariat public-privé entre l’association locale des écoles du monde de l’IB et le ministère de l’Éducation publique. Dans chacun des établissements publics participants, certains élèves suivent le Programme du diplôme tandis que les autres suivent le programme d’études national. Pour assurer un maximum d’efficacité, tous les établissements du Programme du diplôme au Costa Rica proposent les mêmes matières.

À Buenos Aires, l’initiative visant à introduire le Programme du diplôme dans les établissements publics était initialement dirigée par le Ministère de l’Éducation de la ville. Comme au Costa Rica, le Programme du diplôme dans les établissements publics est proposé en option aux élèves et aux enseignants sélectionnés qui désirent y participer. Aujourd’hui, l’initiative est principalement soutenue par les enseignants et les coordonnateurs du Programme du diplôme.

Au Pérou, le ministère de l’Éducation a lancé un nouvel internat public dans chacune de ses régions. Contrairement au Costa Rica et à Buenos Aires, tous les élèves de ces établissements publics suivent le Programme du diplôme. Afin d’accéder à ces prestigieux établissements publics, les élèves doivent participer à un processus de sélection concurrentiel.

Les chercheurs s’intéressaient également à l’impact du Programme du diplôme sur les élèves, les enseignants et les établissements dans ces contextes. Même si la mise en œuvre du Programme du diplôme varie grandement d’un pays à l’autre, de nombreuses tendances communes ont été observées sur l’influence du programme chez les professionnels de l’éducation et les élèves.

Quelques points marquants de l’étude

Point de vue des élèves sur le Programme du diplôme

Dans les trois pays, les élèves ont exprimé des opinions très favorables sur le Programme du diplôme dans son ensemble. Ils ont notamment indiqué que le programme était utile pour développer la recherche, la pensée critique et d’autres compétences clés (voir la figure 1 pour le Pérou).

Perceptions des élèves sur le degré de préparation que leur apporte le Programme du diplôme (Pérou)

Cependant, le stress a été présenté comme un défi par les élèves, les enseignants et les représentants de l’État. Bien que le Programme du diplôme soit rigoureux et puisse nécessiter une adaptation des approches de l’apprentissage, la majorité des élèves ont dit apprécier le style d’apprentissage préconisé par le programme, et la possibilité d’avoir des relations plus étroites avec les enseignants.

Point de vue des enseignants sur le Programme du diplôme

Dans les trois pays, les enseignants ont déclaré être motivés et déterminés à faire partie du Programme du diplôme et ont cité les caractéristiques du programme et la possibilité de travailler avec des élèves engagés comme principales raisons de cette motivation.

La plupart des enseignants ont indiqué que le Programme du diplôme avait ravivé leur passion pour l’enseignement. Cela était dû, en particulier, aux caractéristiques du Programme du diplôme notamment le style du programme d’études prônant le développement des compétences de pensée et l’ouverture à l’apprentissage ainsi que les retours d’information détaillés fournis par les examinateurs de l’IB. La plupart des enseignants ont trouvé le Programme du diplôme plus exigeant que le programme national d’éducation. Toutefois, ils ont expliqué que le programme avait réitéré leur volonté d’affûter leurs pratiques d’enseignement, comme l’a déclaré par exemple un membre de l’association des écoles du monde de l’IB au Costa Rica:

« L’IB est un espace dans lequel un enseignant possède un certain degré de liberté. En dépit des règles, il reste cet espace de liberté, de flexibilité. On y trouve une reconnaissance et des défis sur le plan scolaire. Il y a le sentiment de redevenir un professionnel. Un professionnel capable d’étudier, de se renouveler, de faire des recherches, qui sache se positionner, puisse dépasser la limite de son propre pays et soutenir une organisation internationale. »

Vous voulez en savoir plus? Lisez le rapport de recherche ou l’étude complète menée par les chercheurs (en anglais) sur la mise en œuvre du Programme du diplôme en à Buenos Aires (Argentine), au Costa Rica et au Pérou et les recommandations pour chaque pays.