Top Nav Breadcrumb - French0

Un « acte de soutien massif » de la communauté tout entière

Une école du monde de l’IB à Porto Rico a été sévèrement touchée par l’ouragan Maria. Mais cela n’a pas empêché les enseignants et les élèves de contribuer aux efforts de reconstruction et de récupération des communautés locales.

Le passage de l’ouragan Maria a dévasté l’île de Porto Rico le 20 septembre 2017. C’est le deuxième ouragan de catégorie 5 à avoir frappé l’île en l’espace de quelques semaines. La vaste majorité des maisons, des routes, des ponts et de la végétation a été détruite et l’île a été privée d’électricité et de réseau de téléphonie mobile. De nombreux résidents n’avaient pas accès à l’eau salubre et continuent de ne pas y avoir accès.

« La plupart d’entre nous n’avaient jamais connu la force brutale d’un tel ouragan et cette expérience restera marquée à jamais dans nos esprits comme un événement terrifiant. Notre île a été sévèrement endommagée, a déclaré Laura Maristany, directrice des études et coordonnatrice du Programme du diplôme à la Baldwin School of Puerto Rico.Face à une telle situation, il était nécessaire que l’île se réunisse dans un élan de solidarité. Nous avons assisté à un acte de soutien massif de la communauté tout entière. »

La Baldwin School of Puerto Rico a subi des dommages structurels, a été inondée et privée d’électricité. Mais l’établissement a pu rouvrir ses portes 18 jours plus tard, avant tous les autres établissements. Les dommages ont été réparés facilement et des générateurs de courant ont été utilisés jusqu’à la mi-novembre.

« Tout le monde s’est présenté, a aidé et a apporté sa pierre à l’édifice. Grâce à nos élèves, aux enseignants, aux parents et à tous les membres de notre communauté, nous avons pu nettoyer le site des débris et des décombres et le préparer pour reprendre les cours en un temps record. L’administration de l’établissement a activement soutenu les enseignants, les élèves et les familles en situation de grande détresse », a ajouté Mme Maristany.

Malgré leurs propres problèmes, les enseignants avaient à cœur de permettre aux élèves de retourner en cours. Pour les élèves, l’école était une distraction opportune. « Nous étions déterminés à aider nos élèves et leur famille à retrouver ne serait-ce qu’un semblant de normalité et de routine, dont nous avions tous désespérément besoin. Ils nous ont énormément soutenus et étaient très heureux de retourner à l’école et de ne pas perdre le semestre. Cela a été un grand soulagement pour beaucoup de nos élèves du Programme du diplôme qui se demandaient comment ils allaient rattraper le temps perdu. »

« L’ouragan Maria a été une expérience déchirante et éprouvante, nous a confié Nara Finkelstein, une élève de l’établissement. Étant en dernière année, j’étais inquiète de l’incidence que cette situation pourrait avoir sur mes démarches d’admission à l’université. Cependant, l’établissement nous a énormément soutenus et nous a apporté une aide exceptionnelle afin de garantir que nos candidatures seraient terminées et envoyées en temps et en heure. Ils ont ouvert la bibliothèque de l’établissement, même quand celui-ci était encore fermé, et ont réparé rapidement le Wi-Fi pour que tous ceux d’entre nous qui n’avaient pas l’électricité chez eux puissent venir et utiliser les installations de l’établissement. Notre communauté a vraiment su se rassembler pour aider toutes les personnes dans le besoin. »

La Baldwin School of Puerto Rico collecte maintenant des fonds afin d’aider les établissements plus sévèrement touchés par les ouragans. « Nous avons entamé des discussions avec le ministre de l’Éducation de Porto Rico, nous a expliqué James Nelligan, directeur de l’établissement. Notre objectif est de fournir des subventions à des établissements publics et privés de Porto Rico et des Îles Vierges des États-Unis pour faciliter leurs efforts de récupération. Nous œuvrons pour que tous les enfants retournent à l’école le plus tôt possible. »

Les élèves ont aussi fait preuve de compassion et de courage. Entre-temps, ils se sont engagés à aider d’autres communautés en mettant en place des campagnes. Ils collectent des fonds et de la nourriture et approvisionnent en eau les personnes dans le besoin. « Nous sommes très fiers des élèves de la Baldwin, a déclaré Mme Maristany. Ils ont démontré leur engagement à se comporter en dirigeants altruistes et empathiques pour reconstruire leur île. »

Aujourd’hui, Porto Rico continue de lutter contre les effets de l’ouragan Maria et la reconstruction est loin d’être terminée. Plus de 45 % de l’île reste privée d’électricité et de nombreuses écoles publiques sont encore fermées.

« Le traumatisme est encore frais dans nos mémoires, a ajouté Mme Maristany. Néanmoins, nos élèves ont fait preuve de résilience et travaillent d’arrache-pied pour poursuivre leur apprentissage. »


Ce billet fait partie de notre série d’articles extraits du magazine IB World qui retracent les formidables initiatives entreprises par des élèves et des professionnels de l’éducation de l’IB du monde entier. Vous pouvez suivre ces articles sur Twitter via le compte @IBorganization ou le mot clé #IBcommunitystories (en anglais uniquement). Racontez-nous vos histoires et vos expériences par courriel à l’adresse editor@ibo.org.