Top Nav Breadcrumb - French0

Célébration de la Journée internationale de la langue maternelle à l’Oakridge International School

La diversité linguistique est au cœur d’une communauté mondiale plurielle, qui joue un rôle central pour façonner l’identité des personnes. Les élèves de l’Oakridge International School (OIS) proviennent d’horizons très divers. Pendant l’année scolaire 2020 – 2021, 23 langues étaient utilisées par les élèves, selon une enquête effectuée par l’établissement sur les langues parlées à la maison et par les membres de la famille. Si la majorité des élèves sont bilingues, avec une préférence pour l’anglais, le télougou est la langue principale parlée à la maison et par les membres de la famille.

Dans ce monde en constante évolution, si nous évoquons souvent les nobles idéaux de la sensibilité internationale, il est beaucoup plus difficile de les transmettre à la communauté d’apprentissage dans la pratique. Fidèle au profil de l’apprenant de l’IB, l’OIS prépare ses élèves à devenir des citoyennes et des citoyens du monde aptes à affronter l’avenir et capables d’exercer une influence positive sur la planète. La politique linguistique de l’OIS cherche à créer une atmosphère de respect et de valorisation de la diversité linguistique au sein de la communauté. Elle encourage les élèves à utiliser la langue parlée à la maison et avec les membres de leur famille, ce qui constitue le socle de tout apprentissage permanent. Comme l’a très justement fait remarquer Nelson Mandela : « Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, vous parlez à sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue, vous parlez à son cœur. »

Tout au long de l’année scolaire, l’OIS met la diversité linguistique à l’honneur en organisant une semaine des langues. Le 21 février 2022, tout l’établissement a célébré la Journée internationale de la langue maternelle, une initiative mondiale née au Bangladesh. Cette journée vise à renforcer l’inclusion de personnes issues de différents horizons linguistiques et à montrer l’importance pour notre société de préserver les langues.

La semaine a été marquée par de nombreuses activités conçues en fonction des exigences de chaque matière, puisque toutes les classes du programme de l’IB ont participé aux célébrations. Les élèves et le corps enseignant devaient réaliser une activité spécifique dans chaque classe, et faire passer un message en faveur de la préservation de la culture et du patrimoine du pays.

Lors de l’édition 2022 de la Journée internationale de la langue maternelle, la totalité de l’établissement s’est rassemblée de manière virtuelle, à l’initiative d’une équipe d’élèves du Programme du diplôme responsable de l’équité, de la diversité et de l’inclusion. Cette dernière a mis en avant des faits tirés d’un article du magazine National Geographic intitulé « Vanishing Voices » (2012). Une langue meurt tous les quatorze jours. Quelles sont les conséquences de la mort d’une langue ? Que deviennent toutes les connaissances et la culture accumulées au fil des ans ? Tout un mélange varié d’histoire, de connaissances et de culture disparaît dans un vide obscur. Est-ce seulement imaginable ?

Les élèves ont alors expliqué comment les langues permettent de renforcer les liens avec les autres cultures. C’est en prenant conscience que les fondements du patrimoine culturel d’une société dépendent de la langue utilisée, que l’on peut découvrir de nouvelles perspectives et ainsi développer sa compréhension de régions du monde géographiquement éloignées. L’apprentissage d’une langue nous permet de diversifier notre perception du monde. La culture est l’âme d’une nation, et le fonctionnement des nations repose sur les langues (voir « Language: The essence of culture »). L’apprentissage d’une nouvelle langue nous permet de mieux comprendre l’âme d’un pays et de celles et ceux qui y habitent.

Lors de cette assemblée, l’application Mentimeter a été utilisée pour créer un nuage de mots virtuel. Les élèves ont dû écrire un mot dans la langue parlée à la maison et par les membres de leur famille. Il devait s’agir d’un mot en rapport avec le sujet, d’un mot leur procurant du bonheur ou évoquant leur foyer ou leur famille, ou d’un tout autre mot leur semblant joli.

1 celebrating
2 celebrating

De nombreuses activités ont été organisées tout au long de cette semaine de célébration. Nous avons pu voir, entre autres, une conférence donnée par un parent d’élève sur l’histoire de sa langue maternelle, des poèmes, des témoignages, des discours, des débats, des discussions, ou encore des sessions de réflexion sur des conférences TED portant sur la Journée internationale de la langue maternelle.

La semaine de célébration a également été riche en apprentissages visant à soutenir le multilinguisme et à promouvoir la compréhension interculturelle et la sensibilité internationale. Un questionnaire électronique a été envoyé aux élèves à la fin, afin de vérifier leur connaissance et leur compréhension du sujet. Toutes et tous ont promis de prendre des mesures pour préserver les langues qui leur ont été transmises.

Ambika Kapur est enseignante et bibliothécaire à l’Oakridge International School à Hyderabad (Inde) depuis sept ans. Elle dispose de plus de douze ans d’expérience dans le milieu. Elle travaille avec le personnel de l’établissement pour mieux comprendre ses exigences et favoriser une culture de la lecture. Grande défenseuse de l’égalité, de la diversité et de l’inclusion, elle cherche à créer une culture ouverte et solidaire, permettant aux gens de se rapprocher, d’apprendre, d’enseigner et de se découvrir des points communs, afin de collaborer et de créer une culture commune du bien-être. N’hésitez pas à la contacter ici.

Références

RYMER, R. Vanishing Voices. National Geographic. 2012. Référence du 8 avril 2022. Disponible sur Internet <https://www.nationalgeographic.com/magazine/article/vanishing-languages#:~:text=One%20language%20dies%20every%2014,when%20a%20language%20goes%20silent%3F.Accessed%2018%20Feb.2022>.